Newsletter Paris-M Novembre 2016

Les Dernières de l’année

Chèr-e-s adhérent-e-s et sympathisant-e-s,

L’année touche bientôt à sa fin et voit, avec elle, le renouvellement du bureau et la préparation de notre assemblée générale. Une Newsletter particulière sera envoyée d’ici peu pour appeler aux candidatures et préciser les modalités d’élection.

Dors et déjà, n’hésitez pas à nous approcher si vous souhaitez participer d’une façon ou d’une autre à notre chère association. Etre membre du bureau n’est un pas grand investissement en temps ou en moyen, il permet surtout, une fois que vous avez défini votre périmètre d’action, de faire vivre notre association. Paris-M a vocation d’entretenir le dialogue, d’organiser des rencontres et de militer en faveur de la prévention, essentiellement. Vous serez les bienvenus si le cœur vous dit de nous aider à cette humble mission.

En attendant, nous nous retrouvons bien entendu très bientôt pour notre prochain Apéro’rencontre et pour un dernier débat avec Gala Fur et Dr Senzo…

L’agenda

Vendredi 4 Novembre – Apérencontre N°54

Toutes les infos sur Apé’rencontre N°54

aperomunch-4-nov-2016

Mercredi 16 Novembre – Dîner Débat N°100 !

Le BDSM : entre discipline éducative et apprentissage ?

Eduquer le corps à la réceptivité, à l’expressivité, à la jouissance, à la souffrance…
Eduquer l’esprit à s’affiner, à se transformer, pour adopter des comportements qui deviendront des évidences…. Apprendre à dépasser ses limites ou à les apprécier… A verser dans la luxure ou la grâce, voire les deux tout à la fois !

Et peut-être s’éduquer soi-même en enseignant ou recevant préférences, envies secrètes, caprices, quelle que soit la position haute ou basse.

Autant d’options qui attirent certaines personnes désireuses de disposer d’un nouveau domaine où faire des progrès ! Ou qui souhaitent se déprogrammer et se reprogrammer à travers un nouvel érotisme sulfureux.

Ainsi, la dimension disciplinaire, si elle renvoie souvent au dressage et donc à l’acquisition de réflexes et de réactions, ouvre aussi  à la possibilité éducative, au sens large d’une acquisition de compétences, de savoir-être, voire de techniques.

En quelque sorte, avec ce débat animé par Gala Fur et le Bon Docteur Senzo de l’Erosticratie, il s’agira de se demander si et comment l’on éduque par et pour le BDSM ? Par car c’est peut-être un moyen d’acquérir des nouvelles capacités qui serviront ailleurs… et Pour, parce que c’est aussi un domaine exigeant qui requiert ses propres habilités et des initiations appropriées.

Toutes les infos sur Dîner-Débat N°100