Mercredi 16 novembre 2016 – Dîner-Débat N°100

C’est notre 100ème!!!

Envie de rencontrer du monde ? De parler de BDSM autour d’une assiette ou même simplement d’un verre ?
Le Munch Dîner-Débat de PariS-M propose tout cela dans une ambiance détendue et conviviale.

Alors nous vous donnons rendez-vous pour sa 100ème édition :

Mercredi 16 novembre 2016 à 19h30

Falstaff, 1er étage
10-12 Place de la Bastille
75011 Paris
France

(Voir sur Google Maps)
Métro : Bastille (Ligne (1)(5)(8))
Bus : 20 29 65 69 76 86 87 91 Bb OpenTour

Le débat commencera à 21h et portera sur :
Le BDSM : entre discipline éducative et apprentissage ?

Éduquer le corps à la réceptivité, à l’expressivité, à la jouissance, à la souffrance…
Éduquer l’esprit à s’affiner, à se transformer, pour adopter des comportements qui deviendront des évidences…. Apprendre à dépasser ses limites ou à les apprécier… A verser dans la luxure ou la grâce, voire les deux tout à la fois !

Et peut-être s’éduquer soi-même en enseignant ou recevant préférences, envies secrètes, caprices, quelle que soit la position haute ou basse.

Autant d’options qui attirent certaines personnes désireuses de disposer d’un nouveau domaine où faire des progrès ! Ou qui souhaitent se déprogrammer et se reprogrammer à travers un nouvel érotisme sulfureux.

Ainsi, la dimension disciplinaire, si elle renvoie souvent au dressage et donc à l’acquisition de réflexes et de réactions, ouvre aussi  à la possibilité éducative, au sens large d’une acquisition de compétences, de savoir-être, voire de techniques.

En quelque sorte, avec ce débat animé par Gala Fur et le Bon Docteur Senzo de l’Erosticratie, il s’agira de se demander si et comment l’on éduque par et pour le BDSM ? Par car c’est peut-être un moyen d’acquérir des nouvelles capacités qui serviront ailleurs… et Pour, parce que c’est aussi un domaine exigeant qui requiert ses propres habilités et des initiations appropriées.

Entrée gratuite (hormis vos plats et consommations évidemment).
Pas de dress code / Une tenue décente et adaptée à un lieu public est requise

Tout le monde est bienvenu mais la direction de l’établissement et les responsables de l’association se réservent le droit de refuser tous celles&ceux qui ne sauront pas se comporter d’une manière respectueuse.