Mercredi 20 janvier 2016 * Dîner Débat: Les Sources d’Inspiration du BDSM

Les sources du BDSM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Envie de rencontrer du monde ? De parler de BDSM autour d’une assiette ou même simplement d’un verre ?
Le Munch Dîner-Débat de PariS-M propose tout cela dans une ambiance détendue et conviviale.

Alors nous vous donnons rendez-vous pour sa 91ème édition :

Mercredi 20 janvier 2016 à 19h30

Café Rey
1 Rue du Faubourg Saint-Antoine
75011 Paris
France

(Voir sur Google Maps)
Métro : Bastille
Bus : 20 29 65 69 76 86 87 91 Bb OpenTour

Le débat commencera à 21h30 et portera sur :

LES SOURCES D’INSPIRATION DU BDSM
Débat proposé par Gala Fur et co-animé par Le Bon Docteur Senzo

Bien des univers magiques ou religieux irriguent nos imaginaires et nos façons de faire… Peut-on se passer des grandes fictions qui servent souvent de support aux pratiques BDSM sans perdre leur sève et basculer dans des activités désincarnées, vides et banales ?

Les fictions de jadis relient le SM au sacré. Songeons au chamanisme, qui est à la base de performances, de rituels et d’initiations, aux mythologies celtes et nordiques, dont il reste des traces comme la bague de O, typique des tribus SM. Evidemment, vient à l’esprit le culte dans la religion chrétienne, vénération à genoux, croix de Saint-André, prie-Dieu, etc. jusque dans ce qu’elle a de plus noir: l’inquisition et ses instruments de torture, ses fers, ses piloris…

D’autres rituels apportent magie et fantaisie. Les châteaux du moyen-âge, dont les dames mises en leur donjon portaient une ceinture de chasteté, ou les édifices de la fantaisie héroïque et des romans gothiques, où les héros vivent joyeusement leur masochisme de situations périlleuses en aventures magiques, qu’il s’agisse aujourd’hui de Harry Potter ou des personnages du Seigneur des anneaux.

Autant de grands récits qu’il semble toujours bon d’aller revisiter pour élargir nos ressources et enrichir nos vices…

Formulaire clôturé.

Entrée gratuite (hormis vos plats et consommations évidemment).
Pas de dress code / Une tenue décente et adaptée à un lieu public est requise

Tout le monde est bienvenu mais la direction de l’établissement et les responsables de l’association se réservent le droit de refuser tous ceux qui ne sauront pas se comporter d’une manière respectueuse.