Candidatures au Bureau 2017 – professions de foi

Bonjour, voici les professions de foi des candidat.e.s au bureau 2017.

Bunky :

Je souhaite m’engager dans cette association afin de la faire vivre, afin de pouvoir participer à la promotion de pratiques que j’aime, que j’aime pratiquer, mais également que j’aime faire découvrir. Je souhaite également participer à la prévention autour de ces différentes pratiques, qui, nous le savons, peuvent ne pas être anodines.
De plus, je souhaite promouvoir ce qui nous réunit tou.te.s dans cette association autour de différent.e.s actions et évènements, toujours dans un souci de bienveillance envers les participant.e.s et d’ouverture pour les moins initié.e.s d’entre nous.

Pour tout cela je souhaite donc m’engager au sein du bureau de notre association et donner de ma personne, de mes convictions et de mon temps afin de continuer à faire fonctionner cette association et nous permettre de continuer à nous retrouver autour de nos activités.

Camille Ancora :

Après un an en tant bénévole, et un an au bureau, j’aimerais continuer sur cette lancée!

Pour l’association,
Pour les adhérent-e-s,
Pour mettre en avant l’aspect prévention,
Pour accueillir au mieux les nouvelles personnes Pour offrir des rendez-vous à la communauté actuelle.

Je souhaite faire à nouveau partie du bureau et aider l’association à être la porte ouverte vers le milieu et vers des pratiques plus safe.

Chloé Libérée :

Je désire être membre du bureau afin de participer à la mission de Paris M qui est selon moi d’être une association d’initiation au BDSM et de prévention.

Pour cela, j’aimerais m’occuper des apé rencontres et des Munchs pour qu’ils puissent attirer toutes personnes intéressées par le BDSM, pratiquant ou non qui souhaitent rencontrer d’autres comme elles et échanger des bonnes pratiques dans un cadre safe et bienveillant.

Pour compléter ces évènements, j’aimerais créer un petit groupe de parole d’une vingtaine de personnes maximum, réservé aux soumis et aux soumises pour qu’ils et elles puissent échanger plus facilement à propos de leurs expériences personnelles et leurs questionnements, en toute liberté sans être juger par des domina-nts. Étant moi même soumise et me rappelant de mes hésitations avant de me lancer dans le BDSM et de mes débuts dans le milieu, un tel groupe m’aurait beaucoup aidé.

D’Ange, Heureux Poète :

Eloigné du BDSM pendant deux ans (pour raisons familiales) j’y suis revenu au printemps dernier, et ai découvert avec plaisir tous les nouveaux et sympathiques membres de PariS-M.

Alors, maintenant que j’ai un peu plus de temps, je souhaite m’investir un peu plus dans la vie de l’association, afin de rendre un peu de ce qu’elle m’a donné jadis, lorsque j’étais débutant.

– Faire l’accueil aux ApéRencontres et Dîners-Débats
– Aider à l’organisation d’ateliers de pratiques
– Ouvrir encore plus PariS-M vers les communautés BI, QUEER, JKP, POLY et autres
– Fédérer les auteur-e-s intéressé-e-s dans le but de publier un e-journal de littérature(s) BDSM
– Sans oublier bien sûr la fonction première de l’association : « Prévenir et Informer »

… voici les raisons pour lesquelles je souhaite faire partie du bureau de PariS-M, afin que, plus que jamais, PariS-M soit pour les débutants (et les autres, bien sûr) une porte d’entrée conviviale et bienveillante vers l’univers BDSM.

LadyPeony :

J’ai découvert l’association lorsque j’ai voulu m’intéresser de plus près au BDSM et j’y ai trouvé l’entrée en matière que je cherchais. Paris-m a répondu à mes besoins d’informations, m’a fait rencontrer des gens formidables et j’y suis bénévole depuis le mois de septembre. Je veux m’investir dans l’association, la promouvoir et aider à son développement.
Etant très active sur les réseaux sociaux je pense pouvoir aider à la rendre plus visible, j’espère pouvoir aider dans ce sens.

Lucifer :

Bonjour,

J’ai participé à quelques événements organisés par Paris-M et j’ai toujours passé un bon moment, dans une ambiance sympathique.

Je pense qu’il est important qu’une association comme Paris-M existe en Ile-de-France, et puisse organiser des Munchs, des débats, des ateliers, etc. Cela permet à toutes les personnes intéressées, nouvelles dans le monde BDSM comme expérimentées, de se rencontrer, d’échanger, d’apprendre, de découvrir.

Je suis prêt à m’investir dans l’association et suis donc partant pour faire parti du bureau pour l’année 2017, avant de devenir éventuellement trésorier par la suite.

Miss Mraw / Marion :

Le BDSM englobe de nombreuses pratiques physiques et cérébrales qui se vivent dans un cadre sûr, sain et consensuel. PariS-M met en avant cette image du BDSM, non-dogmatique et inclusive, que je souhaite continuer à renforcer. Soft ou hard, ludique ou sérieux, enfiévré ou austère, sexuel ou non, l’essentiel est que chacun s’y retrouve.

Je désire continuer à faire vivre cette association, qui est une porte d’entrée et un lieu safe d’information, de prévention, d’échange et de rencontredans un cadre neutre où le respect est de mise.

noumayos :

Bonjour à tou(te)s,

je souhaite donc me présenter pour le prochain bureau de Paris-M.
Je ne pourrais pas assumer l’un des 2 postes « clefs » (présidence ou trésorerie) pour des raisons professionnelles et personelles. En revanche je serai ravi de m’occuper de la newsletter et pourquoi pas éventuellement des visuels (en collaboration avec l’actuelle présidente, why not ?).
C’est parce qu’il n’y avait pas de Paris-M lorsque j’ai découvert l’univers Fetish-SM que je souhaite pouvoir contribuer à faire tourner l’association. Cela m’aurait bien aidé à l’époque et aussi rassuré (sur moi-même entre autre).
L’aspect « transmission » et « porte d’entrée » de Paris-M est un des aspects qui me plait le plus et qui me parait être dans son ADN.
C’est donc cela qui me motive plus particulièrement (et aussi… j’aime bien les gens que j’y ai rencontré même si je ne les connais pas plus que ça 🙂 )

red :

Je suis candidat au bureau pour poursuivre sur la lancée de 2016. Tout d’abord pour que les munchs, dîners-débats et autres évènements continuent d’exister ; pour accueillir les nouveaux-venus dans le monde du BDSM dans un cadre sain, et pour limiter les risques liés à nos pratiques, comme l’association le fait depuis des années.
Mais je suis également candidat au bureau pour être à votre écoute, vous membres de l’association ou futurs bénévoles, concernant ce que vous pourriez avoir à proposer de nouveau.