Mercredi 21 Novembre 2018 – Munch Dîner-Débat

  – – – BDSM, joli BDSM, raconte-moi un fantasme ! – – –

Il était une fois une policière, il était une fois un médecin fou, il était une fois dix coups de cravache, il était une fois une vieille église … comment se fait-il que le BDSM nous fasse autant rêver ?

Et puis, c’est pas le tout de rêver, faut passer à l’acte à un moment. Alors, les fantasmes, les transgressions, les scénarii, le mind-fucking … comment ça marche ? Il y a des cours du soir? Faut un confessionnal ?

On raconte qu’un des moyens pour le savoir serait de venir au prochain Dîner-Débat de PariS-M, et qu’il y aurait des tas et des tas d’imaginatifs/tives pervers.e.s qui parleront de leurs rêves, de leur mise en musique, de leur galères tout comme de leurs accomplissements magnifiques.

Bien possible, bien possible …

Réponse le :

Mercredi 21 novembre, au Falstaff, 10-12 Place de le Bastille 75011, à partir de 19h30’
pour boire/manger, et à partir de 20h45’ pour le débat.

******

Au menu, deux parties :

1. Les rêves, les fantasmes, les interdits et leur genèse. Comment convaincre l’autre de jouer avec notre fantasme ? Lui en parler direct ? Lui suggérer ? Au grand jamais lui dire mais rêver qu’il/elle tombe dessus par hasard ? … Sans oublier que nos fantasmes, à ce qui paraîtrait et sans rentrer dans de la psycho niveau BAC+5, pourraient bien être de substitution, inversés, masqués, projetés …

2. La mise en pratique : le scénario, l’improvisation, comment (se) jouer des stéréotypes et des histoires toutes faites (la policière, le médecin fou …), le mindfucking, le conditionnement érotique …

Bref, nous ressortirons, espérons le, avec de drôles d’idées plein la tête.

********

Nous accueillons les nouvelles personne avec plaisir. N’hésitez pas à signaler à l’accueil (personnes avec un badge rouge) que c’est votre « première fois » : vous aurez quelques explications ainsi qu’une écoute attentive à vos questions.

Pour nous rejoindre :
Métro – Bastille
Bus 20 29 65 69 76 86 87 91

Entrée gratuite (hormis vos plats et consommations, évidemment – prendre au minimum un verre)

Pas de dress-code / Une tenue décente et adaptée à un lieu public est requise.

Tout le monde est bienvenu, mais la direction de l’établissement et les responsables de l’association se réservent le droit de refuser tous ceux et celles qui ne sauraient pas se comporter de manière respectueuse.