Mercredi 18 Novembre * Munch Dîner-Débat n°92 : Où débute le sadisme ?

Envie de rencontrer du monde ? De parler de BDSM autour d’une assiette ou même simplement d’un verre ?
Le Munch Dîner-Débat de PariS-M propose tout cela dans une ambiance détendue et conviviale.

Alors nous vous donnons rendez-vous pour sa 91ème édition :

Mercredi 18 novembre 2015 à 19h30

Café Rey
1 Rue du Faubourg Saint-Antoine
75011 Paris
France

(Voir sur Google Maps)
Métro : Bastille (Ligne (1)(5)(8))
Bus : 20 29 65 69 76 86 87 91 Bb OpenTour

Le débat commencera à 21h30 et portera sur :

Où débute le sadisme ?

Deuxième débat proposé par Le Bon Docteur Senzo et co-animé avec Gala Fur.

On peut dire qu’il est là en permanence si la personne qui subit demande de la violence, ou des traitements extrêmes. Car il faut pouvoir être sadique avec qui désire ce genre de traitements.
Ainsi, des masochistes errent à la recherche de sévices à leur mesure. Certes, des débordements peuvent se produire : c’est le rôle qui veut ça; le ou la dominant-e peut être entraîné-e par l’action, et c’est là que le mot d’arrêt (safeword) prend tout son sens.

A côté du sadisme physique, un débordement, existe le sadisme moral : faire mal à celui ou celle qui attend des égards dans une relation suivie par exemple. C’est facile, quand on a le pouvoir, et parfois tous les pouvoirs, d’oublier la fragilité de l’autre.

Et il y a de quoi partager autour des propos de Maîtresse Matisse, The Stranger, journal de Seattle, 2008 :
« Bien sûr, je suis une sadique. Mais je suis une sadique éthique avec suffisamment d’empathie pour dire en toute sincérité que je n’aime pas infliger de la douleur à une personne qui ne l’apprécie pas. Les sadiques érotiques comme moi prennent cependant plaisir à tourmenter des victimes consentantes jusqu’à ce qu’elles crient « stop », et n’importe quel dominant s’est demandé, au moins une fois dans son parcours D/s, jusqu’à quel point irait sa cruauté s’il avait affaire à une personne qui ne fixait pas de limite. »

Nous accueillons les nouveaux avec plaisir. N’hésitez pas à nous dire que c’est votre “première fois”, vous aurez quelques explications et une écoute attentive à vos questions.

Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, il est essentiel de réserver si vous souhaitez dîner.

Formulaire clôturé.

Entrée gratuite (hormis vos plats et consommations évidemment).
Pas de dress code / Une tenue décente et adaptée à un lieu public est requise

Tout le monde est bienvenu mais la direction de l’établissement et les responsables de l’association se réservent le droit de refuser tous ceux qui ne sauront pas se comporter d’une manière respectueuse.